Fanghorn

Résumé
Prénom Fanghorn
Nom Waldellon
Race Moojuu
Age 53 ans
Sexe Masculin
Taille 292cm
Poids 133kg
Statut Vivant
Activité Actif
Infos Professionnelles
Alignement Neutre
Entourage
Relations Fenrir Morigan

Histoire

 

Le passé

 

 - Commandant Waldellon, nos troupes ne peuvent continuer l’assaut, cesser cette folie et sonner la retraite !
 - Jamais, regroupes les unités, aujourd’hui nous prendrons Dedriebon ! Et ne vous avisez plus de me donner un ordre Lieutenant !

Il y a de ça des milliers d’années régnait sur Baelfire l’âge d’or de la civilisation Moojuu. En ces temps anciens, ce peuple principalement pacifique vivait des jours heureux et vertueux. Le monde connaissait une ère lucrative où l’évolution de cette engeance atteignait un nouveau seuil. Dans cette atmosphère de paix et de prospérité, naquit les premiers maux qui allaient inéluctablement amorcé ce monde vers sa chute progressive. La source de tout désir mortel, le pouvoir et la puissance, firent place dans le cœur de certain autochtones les plus médisant, marquant ainsi la rupture avec l’harmonie.

Encore des années passèrent après le début des prémices, Baelfire fut scindés d’abord en plusieurs groupuscules, avant de prendre réellement forme en quatre clans séparé selon les point cardinaux de la planète : Le nord, l’ouest, lest et le sud. Chacune de ses ruptures regroupés des idéaux diverses, même différentes au sein d’un même clan. Notre histoire trouve son origine durant cette période de l’histoire, au cœur du clan le plus hostile et étrangers des autres, celui de l’ouest. Un moojuu nommé Waldellon, premier du nom, hérité des louanges de la nature. Il possédait des caractéristiques rares et un corps taillé pour le combat, si bien qu’il fut rapidement considéré comme une des guerriers les plus puissants de son clan. Il fonda rapidement sa propre faction, sans mal, nombreux frères rejoignirent son étendard et rapidement le nom de Waldellon fut répandu dans l’ouest. Nombreux guerriers d’origine canins composé ses troupes, mais également quelques félins qui provenait plus spécifiquement de l’est.

Quelques années s’écoulèrent encore, Waldellon avait bâti sa propre cité : Arbaro. Cette ville constituée plus une forteresse, qu’un simple village commercial. La force armée que représentée Arbaro alerta rapidement les autres tribus de Baelfire, ayant eu vent de l’esprit conquérant du seigneur loup. L’influence de Waldellon avait atteint un tel sommet qu’il fut nommé comme un des représentants du clan de l’Ouest, bien reconnue comme ayant un conseil décisionnaire des plus belliqueux. C’est lors de ces rares réunions, que Waldellon rencontra les personnes les plus influentes de l’ouest. Peu convaincu de l’entente mutuelle qu’il pouvait trouver avec la plus part d’entre eux, Waldellon usa de son rang et de son fort parler pour promouvoir la venue d’un allié en la personne de Zikerbana. Rapidement les deux moojuus, assoiffés des mêmes idéaux de pouvoir parvinrent à gagner la majorité décisionnaire afin d’envisager un assaut envers le Nord, jugeant de leur égoïsme à vouloir représenter à eux seuls le peuple de Baelfire. Rassemblant ainsi une des plus grosses armées que l’ouest avait pu connaître jusqu’à la, ils décidèrent de déclarer la guerre au gouverneur du nord.

Les affrontements furent terribles durant les premiers mois, n’ayant pas pris les précautions nécessaires malgré leur informations, le nord perdit rapidement du terrain. Cet élan fut rapidement annihilé hélas la mobilisation générale du nord, alors que les forces de l’ouest approché finalement de la capitale du pays. La bataille ne se passe pas comme les conquérants auraient pu l’espérer, malgré les prouesses de combat de Waldellon, la supériorité numérique commençait à se ressentir sur la bataille.

 - Commandant Waldellon, nos troupes ne peuvent continuer l’assaut, cesser cette folie et sonner la retraite !
 - Jamais, regroupes les unités, aujourd’hui nous prendrons Dedriebon ! Et ne vous avisez plus de me donner un ordre Lieutenant !

Après cet entêtement, naissant de la rage et l’orgueil du loup, Waldellon perdit non seulement la guerre, mais fut immédiatement immobilisé et arrêter. Le nord mis du temps à débattre de son sort, mais cela se finit par son exécution publique. La faction qu’il avait bâtie pris fin, seule une rare poignée de fidèle continuèrent de vénérer ses actes. Arbaro devint par la suite une base défensive, et un point stratégique important pour l’ouest.

 

Le présent

 
- Je comprends vos attentes et vos désirs, sachez que je partage cette vision, mes amis, mes frères… ma fratrie, je vous promets de rendre à Baelfire sa gloire d’antan !

  …

Nous sommes quelques années avant l’an 1018, sur une planète un peu reculé de la galaxie, cette même planète sur laquelle Fanghorn est venu au monde, a passé son enfance, et y a vécu quasiment le reste de ses années dans la globalité de sa vie. C’est dans un marais putrides que le reste de la civilisation fondé par le premier avait trouvé refuge, ayant été contraint de fuir l’apocalypse prédit par les sages du nord. Passant de planètes en planètes pour finalement échouer ici. La vie ne fut pas de toute tranquillité pour le jeune loup qui dut apprendre à ses dépens les tristes réalités de la vie dès son plus jeune âge, ce qui eut le seul loisir de lui forger un esprit et un désir puissant de changer les choses. Gagnant ainsi en maturité, il fut formé à l’art du Ki, principale force spirituelle de cette galaxie, ayant de bonnes facultés dans le domaine. Son instructeur, Dergernach lui appris tout les rudiments qu’un jeune maître pouvait espérer, apprentissage élémentaire du combat rapproché, maniement des armes, et maîtrise de l’énergie.

Précisé plus haut, vivant en vagabond sur un endroit reculé de la planète Hézebia, étant considéré par les autochtones comme des envahisseurs plus que des refugiés orphelins, le peuple, dont Fanghorn, vouait une certaine rancœur envers le peuple libre vivant en amont. Repoussé dans les marais, principal flore de la planète, les conditions de vie sont très difficiles, ne serait-ce que pour s’alimenter. Le seul malheur ne s’arrêtant pas un problème de nourriture, l’ambiance malaisante et l’air putride avait développé chez certains une maladie meurtrière. Les premiers symptômes étaient des vertiges, accompagné de nausées, plus la maladie se prolongeait, plus les défenses immunitaires s’affaiblissaient, plus les muscles s’atrophiait, la vue faiblissait, jusqu’à la paralysie générale du corps. Beaucoup du peuple moojuu périrent, les plus résistants parvenant à lutter face aux premiers symptômes et une fois extirpé de ce maux, le corps développé un puissant anticorps face à cette infection.

Nous arrivons finalement quelques mois avant l’époque actuelle, maintenant dans sa fleur de l’âge, Fanghorn mena une révolte avec l’aide de ses frères, contre le peuple d’Hézebia. Une guerre s’ouvrit alors rapidement faisant beaucoup de pertes du côté des autochtones non préparé à cette volte-face immédiate. En sous nombre, mais bien plus puissant, les pertes furent minimes, fort heureusement car il ne comptait plus qu’une trentaine de moojuu qui avait survécu à l’épidémie du marais. Les hézebians périrent en masse pour leur égoïsme, la guerre dura des jours et des jours durant lesquels Fanghorn s’illustrait en meneur du peuple, prenant la tête de l’avant-garde à chaque bataille, avec à ses côtés celui qui étais maintenant son ami et son frère d’arme, Dergernach. La moitié d’entre eux avait finalement péris, en voulant conquérir l’autorité, les hézebians abandonnèrent la lutte à la mort de leurs troupes d’élites. Fier de cette réussite, le peuple se tourna rapidement vers Fanghorn comme étant leur leader naturel, celui qui pourrait refonder les bases de leur nouveau monde.

 - Je comprends vos attentes et vos désirs, sachez que je partage cette vision, mes amis, mes frères… ma fratrie, je vous promets de rendre à Baelfire sa gloire d’antan !

Physique

Voilà bien des années que la lignée Waldellon n’avait pas trouvé le digne successeur du premier. Fanghorn naquit avec des similitudes rappelant son plus vieil ancêtre. Taille et musculature, tout semblait le désignait comme le futur du peuple. Jeune déjà il rattrapa rapidement la taille de ses géniteurs, jusqu’à les dépasser de quelques têtes une fois sa taille adulte atteint, une montagne en somme. Le moojuu loup présente un pelage brun sur la face haute de son visage, qui au fur et à mesure sa descente le long de son dos, dégradé sur un brun plus sombre, allant même jusqu’à un teint noirci, harmonisant le tout. Il possède une tignasse de poils rappelant une chevelure humaine, qui couvre le haut de sa cape d’un rouge flamboyant, ainsi qu’une tresse finement soignée, s’évadant de cet amas d’épis. De manière contradictoire, c’est un blanc grisé qui se présente sur le haut de son buste, remontant alors jusqu’à sa géante mâchoire. Foncé dans la gueule du loup prendrais sens avec lui puisque en mesure avec son gabarit, il serait capable de croquer de façon aisée un membre sans le moindre mal. Ses crocs semblables aux dagues de la tribu des Oromos, ne suggèrent aucune quiétude. Autrement parler de lui, il porte principalement l’armure de ses ancêtres transmis de génération en génération, malgré son usure inquiétante.
 

Caractère

Un regard fort, une posture impressionnante, mélange à ça ses attributs physiques, vous obtiendrez l’exemple même d’un leader. Fanghorn en est un. Depuis sa naissance, il est éduqué avec des valeurs rurales, des notions d’honneur, de force, et d’autres qualificatifs chevaleresques, lui ayant créé un regard attentif sur toutes personnes dignes au combat. Liant ainsi son caractère à celui d’un guerrier ayant un devoir à accomplir pour son peuple, terme bien vaste désignant le reste de ceux qui ont suivi les valeurs morales de sa famille et de sa faction. Portant ainsi le fardeau pesant du premier du nom, l’esprit de l’homme loup se tourne vers le pouvoir et le désir inlassable de reformer une nouvelle Baelfire afin d’y amener les siens. Ne laissant plus de places au doute, son intérêt et de retrouver un peuple Moojuu unis sous une seule nation. A travers de cet intransigeance belliqueuse résulte une part potentielle d’égoïsme puisqu’il ne se pose pas de question sur la manière d’arriver à son but, il avance et suit sa seule ligne de conduite étant très difficile à raisonner quand il tiens une idée fondée. Effrayant de par son aspect il semble disposé de bien des qualités malgré son franc parler, mais ne vous y fiez pas trop non plus, vous risqueriez d’y perdre la vie.

Techniques Illimités

Griffe du Loup

L'utilisateur se sert de ses griffes pour frapper et trancher son adversaire. La force du coup projette un souffle énergétique qui projette la portée des griffes a des mètres plus loin.

Corps de foudre

L'utilisateur s'entoure d'une aura électrique. Il peux ensuite envoyé cette énergie sous la forme d'un rayon ou lors d'un combo ou l'utiliser simplement pour se défendre

Rakurai

L'utilisateur fait pleuvoir la foudre sur son adversaire afin de lui occasionner des dégats direct.

Techniques X3

Hurlement de la nuit

L'utilisateur utilise un hurlement puissant qui neutralise instantanément un adversaire. L'effet du cri plonge l'adversaire dans une torpeur qui le paralyse un court lapsus de temps, suffisant à bloquer son offensive.

Tempête de foudre

C'est une technique plutôt efficace et dur à parer qui consiste en quelque sorte à mélanger des éclairs et une tornade. Son utilisateur fait apparaître plusieurs éclairs encerclant la cible qui se mettent à tourner autour d'elle à une vitesse folle jusqu’à percuter la victime violemment comme une tornade.

Techniques X1

Denki Bakuhatsu

L'utilisateur se charge d'électricité atteignant un stade de tension très élevé. il libère ensuite toute l'intensité cumulé d'un seul coup, provoquant une explosion électrique fulgurante.