Makyan

nigga chan
Nom Makyan

Description

Originaires de l'étoile Makyo, avant d'être les touristes sanguinaires qu'on connaît, ce peuple était un Royaume fondé sur la vilenie et l'oisiveté. Après un millénaire à voyager de planètes en planètes pour subsister, les mondes ne subsistant que très peu de temps à leur mode de vie, leur tentative de colonisation de la Terre sous le règne de Garlic Ier fut gratifiée par l'emprisonnement de toute la race ou presque dans la Zone Morte, une prison hors de l'espace, du temps et de la matière. 

Aujourd'hui, et ce grâce aux gentilhommes Mâ Senior et Zamasu, ce peuple de joyeux lurons à refait surface après 300 ans de captivité. Il est donc de notre devoir de les accueillir en nous mettant au fait de leur culture si exotique ! 

Le Makyan ne vit que pour deux choses : le mal et la gentrification. C'est culturel on vous dit. Loin du maison+voiture+femme+chien+enfant, le modèle de réussite du Makyan c'est le Nobliau qui à du temps à perdre. Eduqués dans la pensée qu'ils sont des démons naturels et sophistiqués, les Makyans de tous horizons se reconnaissent par leur ferveur dans les débats, la première forme de pugilat dans leur société étant la violence verbale et feutrée. Chaque offense orale étant vécue littéralement comme un coup ressenti physiquement. 

Cette culture de la noblesse et de la sophistication se retrouve également dans les classes sociales. Divisée en caste, il existe une caste "d'artistes désignés", qu'on appelle les Architectes, capables de bâtir ex-nihilo par la pensée des bâtiments cyclopéens.

La présence d'un Makyan à proximité d'un autre être vivant finit toujours par empoisonner son esprit.

 

Physique

A la différence de presque toutes les races de la Galaxie, il n'existe pas de phénotype Makyan. Plus encore, aucun Makyan ne ressemble à un autre. Cette caractéristique s'explique par les propriétés hautement mutagènes des fruits du Kusatta. Les rares traits incompressibles au peuple de Makyo sont leurs oreilles et leurs crocs pointus, le reste de la physionomie d'un individu sera définie par deux caractéristiques interdépendantes :

  • Son espèce :

Il existe en effet trois espèces distinctes de Makyans, définies depuis la nuit des temps de par la nature de leur régime alimentaire. Car si tous les Démons sont frugivores, c'est l'accès auxdits fruits qui les différencient le plus. En conséquence, il existe donc :

-> Les Dendrophages, Catégorie regroupant tous les jeunes Makyans qui se sont démarqués dès leurs premiers jours en arrivant les premiers au sommet de l'arbre, et donc qui ont profité des propriétés nutritives du Kusatta. Puisqu'à portée de toute la nourriture dont ils ont besoin pour se développer, les Dendrophages se reconnaissent souvent par une forte stature, une chevelure fournie ainsi que des excroissances épidermiques telles que des cornes, des rameaux ou autres. Bien entendu, les Dendrophages se retrouvent au sommet de la pyramide politique Makyane.

-> Les Aporiphages, Espèce la plus rare, caractérisée par leur absence de régime alimentaire. On y retrouve des enfants qui étaient parvenus aux frondaisons d'un Kusatta mais qui n'ont pas réussi à défendre leur place. Se refusant de vivre parmi les rats que sont les lithophages, les Aporiphages font le choix d'arrêter tout bonnement de manger. Il sera expliqué plus tard comment une telle prouesse est possible pour les Makyans. Leurs caractéristiques récurrentes sont une charge pondérale excessive (dans un sens ou dans l'autre) ainsi qu'un âge apparent totalement différent de leur âge réel.

-> Les Lithophages, Se contentant des miettes laissées par les deux autres espèces, que ce soit les baies pourrissantes au sol ou carrément les graines semées par leurs congénères via mécanique stomacale. Frêles, chauves et stupides, ce sont leur petite taille et leur carnation aux couleurs exubérantes qui les démarquent. Ils forment le gros du peuple de Makyo, mais sont bien trop occupés à subsister et être stupides pour se rendre de la piètre satyre sociale qu'ils incarnent.

 

 

Jeune makyan qui khalass
"Pour votre santé, cinq fruits et bastons par jour !" -Dicton Makyan 

 

 

  • Sa personnalité :

Heureusement et nous verrons après pourquoi, la nature à fait que le développement neuro-psychologique du nourrisson Makyan s'arrête très tôt, vers trois semaines environ. Ce pourquoi l'individualité d'un Makyan, son identité émotionnelle se réduit à un seul et unique trait de personnalité, qu'il gardera toute sa vie. Un seul adjectif pour qualifier tout un être. Et ce, quelles que soient les expérience qu'il sera amené à vivre après la date limite des trois semaines, son bagage socio-culturel, les liens qu'il nouera etc, etc... 

L'apparence finale d'un Makyan dépend en particulier du second facteur, car le corps du Démon s'adaptera aux méandres -certes limités- de son esprit pour en faire une sorte d'étendard. L'apparence suivra toujours la psychée, c'est à dire que si le trait de personnalité venait à s'empirer ou au contraire se patiner, la physionomie la reflétera toujours à l'extrême.

Ex : Garlic Senior est condamné à être éternellement Insecure donc il arbore une calvitie honteuse, Junior à des daddy issues non-résolues donc il à gardé l'apparence d'un poupin, Le physique de diablotin corrupteur de Balsamique s'explique parce qu'il est perfide.

 

Mais ce qui constitue la richesse de cette Race intrigante, c'est bien leur rapport biaisé à la réalité. Dieu seul sait de quoi sont faits les sinistres agrumes qu'ils gobent à longueur de journée, mais si on leur reconnaît des propriétés mutagènes sur des organismes juvéniles, les fruits du Kusattu sont universellement proscrits à cause de leurs effets hautement psychotropes. Nul ne sait si c'est leur surconsommation qui prodigue cette particularité ou si les Makyans l'ont toujours possédée, mais une chose est sûre : les Makyans sont capables d'altérer la réalité.                On retrouve ce fait déroutant un peu partout dans la société Makyane : 

 

  • Les Aporiphages sont capables de supporter des inédies des décennies durant sans sourciller. A l'instar de tous les autres êtres vivants les Démons de Makyo ont un métabolisme basal, mais s'ils ignorent qu'ils ont besoin de se nourrir, PIRE, si ils sont convaincus qu'ils n'en ont pas besoin pour survivre, alors ils vivront. Et ce sans aucun problème. 
  • La plupart des Makyans sont capable de soumettre leurs corps à des changements extrêmes à volonté, lesquels peuvent se caractériser par une croissance musculo-massique épouvantable, ou à l'altération isolée d'une partie du corps pour en faire une arme. (Ex : L'épée de chair cachée dans le bras atrophié de Garlic Senior)
  • La Magie Makyane est un arcane ne nécessitant aucun apprentissage et ne consommant aucune forme d'énergie ésotérique. Elle est tout simplement et prend autant de formes que ses utilisateurs ont de personnalités.
  • Les offenses verbales sont subies physiquement. Une remontrance faite par un parent tire littéralement les oreilles et une insulte peut réellement couper le souffle.
  • Ils sont tellement persuadés d'être le mal incarné que leur simple présence parvient à assombrir les pensées des autres espèces.
  • L'existence même des Architectes cités plus haut, prouve le peu de respect qu'éprouvent les enfants de la Zone Morte envers le tissu même de la réalité. En fragilisant un esprit déjà faible à grand coup d'injection de pensées, de concepts négatifs, les Makyans sont capable de faire naître les horreurs architecturales conceptualisée par l'âme torturée.

La compréhension de ce concept est par chance limitée, voire complètement inintelligible pour cette espèce. C'est pour cette raison que ka bienportance du Monde remercie tous les jours les Dieux d'avoir limités leur univers cognitif. Nul ne sait si les fruits du Kusattu permettent cette folie grâce à l'ouverture psychique qu'ils prodiguent ou bien la limitent en abrutissant les Makyans à coups d'hallucinations potentes. Le peuple ayant ressurgi de nul part que très récemment, aucune étude n'a pu être portée à leur sujet. Une seule chose est sûre, le Makyan est vil, stupide et terriblement laid mais toutes ces propriétés apparaissent sous un jour heureux lorsqu'on sait quelle caractéristique elles permettent de restreindre. 

 

 

 

Personnages

Commentaires