Jahan-Ra

Résumé
Prénom Jahan-Ra
Nom Kevatar
Surnom Jahan-Ra le Déchu
Race Terrien
Age 18 ans
Anniversaire 18 octobre
Signe Balance
Sexe Masculin
Taille 182cm
Poids 81kg
Tué par Toma
Statut Mort
Activité Inactif
Infos Professionnelles
Alignement Neutre
Maison Terre
Entourage
Relations Ambroz Emerl Hisoka Kakarotto Motta Silzleï Toma Wesey

Histoire

L'épopée de Jahan-Ra Kevatar commença dans un temple de paladins sur le vieux continent de Zarandor, le continent moyen-âgeux où règne la magie. Depuis l'âge de treize ans, le jeune Jahan-Ra avait servi dans le temple, d'abord en tant que page, ensuite écuyer et éventuellement paladin. Son entraînement avait été rigoureux mais avait porté ses fruits, car le jeune homme avait participé à maintes saintes missions afin d'éliminer les démons qui menaçaient les Terre de l'Est. Cependant, quelque chose allait tout changer et ruiner à tout jamais les efforts du jeune Kevatar pour devenir un saint guerrier pourfendeurs de démons.

Une horde de monstre avait été invoqué prêt d'un autre temple, à des dizaines de lieux de là. Jahan-Ra et quelques autres paladins furent envoyés pour enrayer la menace, qui avait déjà fait trop de dégâts dans le temple, massacrant les prêtres et les guerriers. La bataille faisait rage dans le temple. Les compagnons du jeunes hommes eurent du mal à tenir, certains tombèrent sous les coups des horribles créatures. Jahan-Ra finit par se séparer des autres paladins afin de trouver la cause de tout ceci. Arpentant le temple, il finit par trouver le maître de cérémonie de cette méprisable mise en scène: un sorcier autrefois reconnut pour ses méthodes exécrables en matière de magie.

-Tout ceci est donc de votre fait, dit Jahan-Ra, j'ignore pour quelle raison vous avez invoqué ces créatures des enfers mais cela vous vaudra la damnation éternelle.

Le sorcier s'esclaffa, se moquant de ces paroles.

-Peut-être bien, vaillant paladin mais soyez sûr d'une chose: lorsque ce temps viendra, ce sera parce que je vous aurai rejoint dans les abîmes infernales!

Jahan-Ra fixa l'homme, son épée en main.

-Puisse les démons que vous avez invoqués vous fassent connaître les supplices qu'ils ont infligés aux innocents par votre faute!

Jahan-Ra s'élança, le sorcier lançant des éclairs. Le jeune paladin échappa de justesse aux projectiles magiques, récoltant quelques brûlures au passages. Le sorcier maléfique prononça un mot de pouvoir et se téléporta derrière le jeune homme, évitant la lame affilée. Un éclair vint percuter le jeune homme au torse, l'envoyant sur le dos et laissant une brûlure. Jahan-Ra poussa un grognement et se releva.

-Nous serons à armes égales, sorcier. Notre foi nous accorde les pouvoir d'arrêter le mal!

Les mains de Jahan-Ra s'illuminèrent d'une lumière bienfaisante et finit par couvrir tout son corps.

-Nous verrons bien, jeune miteux!, cracha le sorcier.

Un autre éclair frappa le jeune homme. Toutefois, il resta stoïque devant l'attaque, protégé par son aura lumineuse. Le sorcier en resta bouche-bée. La sueur commença à couler sur son front, la nervosité s'emparant de son esprit.

-C'est impossible! Mes pouvoirs n'ont aucun effet!

-Certes, ils sont maintenant inutiles. Puisse les dieux vous punir pour vos actes!

Le sorcier voulu tourner les talons et s'enfuir mais Jahan-Ra le rattrappa et le sorcier fût empalé par la lame du jeune Kevatar. Le sorcier mourrut, milles malédictions se bousculant dans sa bouche de façon incohérente. Le paladin récita une prière pour que l'âme du défunt soit nettoyée de toute souillure et puisse revenir sur ces terres dans un meilleur rôle.

-Un autre être maléfique reviendra sur cette terre affranchie de toute malice!

Il s'apprêta à rejoindre ses compagnons quand il vit une lueur émaner du sorcier mort. Un appel mental irrésistible se fit entendre. Jahan-Ra fouilla les replis de la robe du sorcier. Ses doigts se refermèrent sur une pierre rouge sang, brillant d'une lueur malfaisante. Une intense douleur s'empara de l'esprit du jeune homme, insoutenable. Jahan-Ra grogna et hurla. Il sentait que la seule façon d'apaiser cette douleur était de faire couler le sang. Il tenta de se convaincre que c'était faux, que lâcher la pierre arrêterait tout ceci. Mais il n'avait plus contrôle sur ses actions, il ressentait un inexplicable besoin de garder la pierre, malgré les tourments qu'elle occasionnait. Il devait tuer. Tuer, sans arrêt, afin que la douleur s'estompe.

Cet artefact maléfique était la Pierre qui rend Fou. Celui qui la détenait subissait un assaut mental qui le poussait à faire couler le sang pour arrêter cette souffrance. Jahan-Ra ne fût pas une exception. Il retourna à la salle principale, où quelques démons continuait à se battre. Les compagnons de Jahan-Ra le remarquèrent.

-Revoilà Jahan-Ra! Frère, nous avons presque vaincu ces maudites engeances!

Le jeune homme ne répondit pas. Il avança vers le groupe en tuant les démons qu'il rencontrait, sans une once de pitié. Les autres paladins jetèrent un oeil vers lui, sentant une présence maléfique. Jahan-Ra semblait être empli d'une envie de tuer irrésistible. Une envie qui n'enserrait jamais le coeur d'un paladin. Une fois les démons vaincu, les guerriers restant se tournèrent vers l'ex-paladin, armes en main.

-Qu'es-tu devenu, frère? Ton aura noie celle de ces monstres!

Jahan-Ra serra les dents, poussant des grognements.

-Cette douleur....je dois l'arrêter....elle me rend fou!....Tuer!

Le jeune homme s'élança avec son épée. Pris de cours, les autres paladins ne purent que parer. Kevatar se battait avec une furie incomparable, mêlée avec ses compétences martiales, il était dangereux. Un paladin tomba sous sa lame.

-Mattéï!, s'écria-t-il.

Les deux paladins restant luttèrent férocement, toucha Jahan-Ra à quelques reprises. Le jeune homme était déjà un adversaire habile mais la fureur inexplicable le rendait plus fort qu'il ne l'avait été. Un autre paladin tomba. Le corps couvert de sang et de sueur, Jahan-Ra fixa le dernier adversaire avec un regard furieux, maléfique.

-Que t'es-il arrivé, frère? Te voilà à répandre le sang des tiens comme un hérétique!

Le jeune homme grogna.

-Seul le sang peut arrêter cette douleur ..... insoutenable!!!!

Les deux hommes échangèrent des coups. Jahan-Ra se fendit comme un diable, cherchant à percer la défense de son ancien frère templier. Jahan-Ra finit par lever le pied, percutant le paladin au visage et sa lame transperça l'homme. Le paladin écarquilla les yeux, du sang dégoulinant de sa bouche et tomba. L'ex-paladin s'approcha et se pencha vers lui, prêt à l'achever. Sa victime remarqua une lueur rougeâtre à sa ceinture. Une pierre y pendait. Une aura affreuse en émanait. Avant que la lame de Jahan-Ra termine son oeuvre macâbre, il attrappa la pierre et se retrouva torturé par les même tourments que Jahan-Ra. L'ex-paladin acheva sa victime, restant loin de la pierre.

Il avait maintenant changé. Il ne ressentait plus la douceur de la lumière réconfortante de sa divinité. Seulement le froid glacial de la mort. Mais il n'était pas sur la voie de la mort. Il ressentit le vide froid du trépas sans pourtant flotter sur les vagues sombres de l'autre monde. Sa peau devint pâle, ses cheveux devinrent sombres. Ses yeux perdirent leur couleur d'antan et devinrent blancs. Jahan-Ra était devenu un monstre. Une parodie de ce qu'il avait été. Un Déchu. Il réalisa l'ampleur de ce qui venait de se passer mais il ne s'en souciait plus. Ses sentiments devinrent le contraire de ce qu'ils étaient.

-Cette maudite pierre m'a changé. Plus jamais je ne servirai mon ancien dieu.

Sa personnalité elle-même était différente. Il ne chercherait pas la rédemption. Il vivrait pour lui-même, tourmenté par ce froid mortel qui accaparait son esprit. Mais rester en Zarandor serait dangereux. Beaucoup de paladins protégeaient ces terres et tâcheraient de terminer la vie du jeune Jahan-Ra. Il prit une décision: s'exiler dans les teres de l'Ouest, là où d'étranges objets magiques faisaient partis du quotidien des Seratauliens. Là où les charrettes n'avaient pas de chevaux et ne touchaient pas le sol et où les portes disparaissaient lorsqu'on les approchait et revenaient ensuite à leur place. Jahan-Ra cacha son apparence et trouva des contrebandiers, qui l'amenèrent sur les rives du continent technologique de Serataul. Là, il maîtrisa les pouvoirs donnés par son état de déchu et combattit des ennemis plus étranges les uns que les autres. Un jour, il lutta contre son ennemi juré, Darksyde. Les deux combattants, tous les deux déchus, étaient à égalité. Mais alors que Darksyde avait repoussé Jahan-Ra d'un coup de pied, un étrange portail s'ouvrit derrière le jeune homme. Il se retrouva dans un autre monde, un monde inconnu. Était-ce la magie de Darksyde ou celle d'un autre être méprisable? Le déchu n'en savait rien, mais il allait chercher une façon de revenir.

Physique

Un jeune homme de 6 pieds 1 de grandeur pour un poids de 180 livres. Sa peau est d'une blancheur maladive, ainsi que ses yeux, ses cheveux sont d'un noir de jais. Il est vêtu d'un manteau long en cuir noir, par-dessus un chandail à manches longues gris foncé, ainsi qu'un pantalon large noir et une ceinture assortie. Ses bottes sont en cuir noir également, chacun attachés avec deux sangles de cuir et le tout est agrémenté de bouts en métal fixés sous la semelle. Ses mains sont parfois léchées par des flammes noires lorsqu'il s'énerve, flammes qui pourtant ne semblent pas causer de brûlures.

Caractère

Taciturne et parfois colérique, Jahan-Ra est devenu une version sombre de ce qu'il était autrefois. Calme et vertueux, il est maintenant devenu un individu qui vit selon son propre code moral, maudit par ses actes passés. Selon le point de vue des gens, il agit parfois en justicier bien qu'en réalité, il ne fait que laver un affront qui permet aux victimes innocentes de s'en sortir. Il pense à lui avant les autres et agit souvent de façon répréhensible, la plupart du temps, dû à son état de guerrier Déchu. Au combat, il est acharné et parfois même cruel. Il ne torture pas ses ennemis mais leur mort sont souvent brutales et dénué de respect ou de pitié envers la victime.